CES TOTEMS MESSAGERS – MÊME MORTS, ILS ONT UN MESSAGE À TRANSMETTRE…

Petite histoire personnelle

Le 2 janvier 2021 – A peine sortie du supermarché avec ma puce, Soraya, nous avons été attirées par un bruit étrange voire même surprenant. Au loin, une nuée de corbeaux noirs virevoltait au même endroit. Leurs croassements incessants, égosillés quasi douloureusement, plantaient un décor à la Hitchcock. La petite main de ma fille a serré la mienne et nous étions toutes deux interloquées. On sentait que quelque chose ne tournait pas rond… j’en avais même des frissons et une pensée négative m’a traversée : un accident ? mortel ? un animal pris au piège ? 

Les rues étant désertes, je suis restée imbibée d’un mélange d’angoisse-curiosité quelques secondes avant de presser le pas le long des trottoirs… 

Nos regards se portaient à la fois sur les pavés et ces corbeaux agités… j’ai voulu éviter de me trouver sous eux et me suis laissée guidée avant de tourner à droite, au détour d’un coin de rue menant vers chez nous. Étant accaparée par mes sacs de courses et voulant à tout prix apaiser (et protéger) ma louloute, j’étais quelque peu en automatique. Les cris perçants et le cercle formé par cette vingtaine de corbeaux me faisaient peur. En réalité, ce n’était pas eux la cause de cette angoisse mais bien l’intuition qui avait jailli en sortant du supermarché : la mort

Entre vous et moi, la mort, bien que pas mon ennemie… n’a pas non plus été ma meilleure amie et le regard que je pose sur celle-ci depuis toute petite est d’une ambivalence qui me fait à la fois chavirer : tantôt détachée dans sa présence (foi), tantôt anesthésiée sous un poids rien qu’en l’imaginant. 

A quelques pas devant nous gisait un amas foncé. J’étais persuadée qu’il s’agissait d’un manteau ou d’un gros pull capuche et me suis empressée de poursuivre notre chemin malgré ma boule au ventre et l’inquiétude de Soraya. En nous approchant, j’ai vite compris qu’il s’agissait d’un corbeau mort. Ses ailes étaient déployées, tendues… et malgré la faible luminosité en cette froide après-midi de janvier, leurs reflets dansaient devant nos yeux. C’était impressionnant à voir. Cela m’a fait un (sacré) coup de le voir. 

J’ai beau avoir tenté de préserver ma fille de cette vision, c’était vain. Elle s’était ruée vers lui et voulait à tout prix qu’on le prenne, qu’on le retire de là. J’ai fait tomber mes sacs et me suis dirigée vers elle mais c’était trop tard. Ses petits yeux remplis de tendresse venaient d’apercevoir ce que je voulais éviter : le sang.

Du haut de ses presque 5 ans, la mort n’est pas quelque chose qui lui est familier (et fort heureusement !). Mais là, faut croire que cette belle âme se devait de nous transmettre un double message, à Soraya et à moi-même. Aussi différent soit-il pour chacune…

Soraya était inconsolable. Elle n’a fait que crier, pleurer, renifler tout en me demandant pourquoi sa maman n’était pas encore venue, pourquoi il ne partait pas rejoindre sa famille,… j’avais beau tenter de rester calme et centrée, j’avais le cœur en miettes. J’ai laissé le tsunami de ses émotions se déverser malgré certains badauds ahuris (ne comprenant pas l’intensité de la scène…). Fatiguées émotionnellement, Soraya s’est assise sur ma hanche et j’ai tenté, tant bien que mal, de maintenir mes sacs en équilibre. J’avais mal au dos et aux bras mais j’avais tellement hâte de rentrer chez nous.

S’en est suivi plusieurs longues minutes de pleurs et de prières (à notre façon) sous la couette… et une pléthore de câlins. Finalement, les battements de son petit cœur d’enfant ont ralenti, les larmes se sont séchées et nous avons pu savourer l’instant.

Inutile de te dire que l’image de ce magnifique corbeau déployé et des croassements étouffés de ses congénères ne sont pas prêts de s’étioler de ma/notre mémoire… son message non plus.

Symbolisme du corbeau (‘corps beau’)

Sa superbe couleur noire, comme pour les chats, est hélas à double-tranchant. A la fois vénéré et houspillé, le corbeau n’en reste pas moins fascinant… 

Traditionnellement associé à la sorcellerie et au mauvais œil, il serait également vu comme l’annonciateur de la mort. Étant apparemment de mèche avec les ténèbres, il est même considéré comme le messager de l’au-delà dans certaines cultures et l’intermédiaire entre les Hommes et les Dieux. Rien que ça…

Mais il ne faut surtout pas avoir peur de ces mystérieuses créatures et le vêtir d’une cape d’ “oiseau de mauvaise augure”, bien au contraire. Personnellement, il s’agit d’un de mes animaux totems fétiches qui m’accompagne depuis plusieurs années. Ils m’ont toujours tourné autour, y compris sur le balcon et dans la rue de mon appartement actuel. C’est aussi pour ça que la rencontre avec ce corbeau décédé m’a autant retournée… 

Le corbeau symbolise notamment :

  • La magie (autrement dit, les mystères de la vie, la Création, l’alchimie, la malice)
  • Le changement (autrement dit, le destin, la métamorphose, la transformation)
  • La mort (autrement dit, la vraie mort (les corbeaux sont des charognards) mais aussi la renaissance, la régénérescence)
  • L’audace (autrement dit, le courage, l’adaptabilité, la perspicacité)

Son message

Comme pour tout animal totem et sa signification, il est important de s’écouter car – souvent – ces guides spirituels sur pattes possèdent une variété de symboles et de métaphores. Aussi, le corbeau est-il venu en rêve, devant vous ou ailleurs (images récurrentes à l’ordinateur, etc) ? Quel jour, à quelle heure, dans quelle situation, quelles émotions cela vous a-t-il évoqué… ? Tout cela joue sur l’esquisse exacte du message. 

Mieux encore, était-il mort ou vivant ?

Un animal totem mort n’a pas nécessairement la même interprétation, donc à vous de bien faire la différence et d’à nouveau écouter votre petite voix.

En effet, dans le cas d’un corbeau décédé, surtout s’il s’agit de votre animal totem comme moi, l’émotion et le message peuvent s’avérer être plus forts, plus intimes. En tous cas, ce fut mon ressenti et je peine encore à l’exprimer. Le(s) message(s) à intégrer dans ce cas-ci est/sont le(s) suivant (à vous de voir le(s)quel(s) résonne(nt) le plus) :

  • Avez-vous récemment vécu une situation douloureuse voire ‘lourde’ (émotionnellement parlant) ? Quelque chose qui pourrait s’apparenter à une sorte de mélasse… de laquelle vous ne parvenez pas à vous défaire ? Votre cœur est lourd et vous ne voyez pas le bout du tunnel ? Vous êtes en pleine métamorphose… vous transmutez le ‘mal’/’négatif’ et la ‘noirceur’ de la situation en quelque chose de plus lumineux et de plus léger. Votre énergie a changé et il est temps d’accueillir le nouveau. Poursuivez sur votre route et gardez la foi. 
  • Avez-vous perdu votre voix ? Vous n’osez pas vous exprimer et taper du poing ? Avez-vous mis en sourdine votre petite voix intérieure et cédé la place à votre ego, aux autres ? Ecoutez-vous… tendez l’oreille à vos guides… reprenez votre plein pouvoir et (re)connectez-vous à votre fréquence et à celle de l’Univers, de la vie… elle a des choses à vous dire pour la suite de votre cheminement…
  • Faites attention à vous, veillez au grain… spirituellement, physiquement, émotionnellement… sans tomber dans la paranoïa bien sûr. Restez simplement alerte et gardez vos sens en éveil. Que ce soit vous concernant ou en ce qui concerne votre entourage proche. Peut-être avez-vous déjà eu un mauvais pressentiment à l’égard de quelqu’un ou d’une situation ? Y a-t-il quelque chose de “pas net” qui vous titille (en lien avec votre corps, symptômes particuliers, comportement d’un proche, décision professionnelle, projet/contrat) ? Ecoutez-vous et agissez en conséquence… 

En ce qui me concerne, cette belle âme est venue m’annoncer la fin d’une longue période difficile et ‘karmique’. Après tout ce que j’ai traversé et déployé (c’est le cas de le dire…) comme efforts, la balance de mon destin a retrouvé un certain équilibre, une certaine harmonie. Cette année marque bel et bien ma transformation, ma renaissance… et quelle gratitude j’ai. Merci la Vie, merci. Et merci à ce bel ami croisé un 2 janvier…

N’oubliez jamais de remercier votre animal totem et de faire une petite prière pour son âme. Il se peut que cet animal totem ne croise plus votre chemin – ou moins souvent qu’avant – et c’est parfaitement “juste” ainsi. Votre contrat d’âmes est à présent terminé et il faut faire de la place à l’arrivée d’un nouvel animal totem, dans les jours voire semaines qui suivent… alors gardez bien vos yeux (et votre cœur) ouverts 😉 !   

Avec toute ma tendresse,

Georgy 🍒


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s